Joint de dilatation : quel usage ?

Un joint de dilatation, aussi connu sous le nom de joint compensateur a plusieurs fonctions précises : absorber les vibrations d’une construction et atténuer le phénomène de changement de taille des matériaux d’une structure qui apparait avec les changements de températures.

Les joints de dilatation sont donc importants, car s’ils sont oubliés, une construction peut être endommagée. Mais quels sont les différents usages d’un joint de dilatation ?

Pourquoi utiliser un joint de dilatation ?

Les changements de température impactent les surfaces faite de béton armé, qui subit des modifications de dimensions. Pour éviter les fissures, il est important que la rigidité et la cohésion de la construction soient assurées. Avec un joint de dilatation, situé entre les différents éléments de la structure, les variations de dimensions sont absorbées, les tassements limités et les vibrations atténuées.

Tous les matériaux et plus particulièrement le béton et les surfaces carrelées sont concernés par les joints de dilatation. Ces derniers sont nécessaires pour les surfaces de plus de 40 m² et leur largeur doit être de 6 mm minimum. Les joints de dilatation sont donc importants pour les grandes superficies, mais également pour les constructions mitoyennes : la maçonnerie de la nouvelle construction risque de « pousser » l’ancienne sous l’action de la dilatation. Pour éviter un tel phénomène, les maçons laissent donc quelques centimètres entre les deux constructions : c’est ce qu’on appelle le joint de dilatation.

Joint de dilatation : comment le poser ?

Pour poser un joint de dilatation, voici les étapes à suivre :

  • Dépoussiérez la surface concernée (il faut qu’elle soit propre).
  • Attendez qu’elle sèche pour que la dilatation prenne.
  • Préparez votre joint de dilatation. Pour cela, vous pouvez utiliser du mortier spécial « joint de dilatation ». Référez-vous aussi aux indications mentionnées sur l’emballage pour le réaliser. Pensez à bien le mélanger avec de l’eau pour qu’il pénètre plus facilement dans les joints.
  • Faites couler le mortier entre les joints (le joint de dilatation doit mesurer 6 mm de largeur minimum).
  • Utilisez une raclette en caoutchouc pour bien remplir les joints, puis lissez avec les doigts ou la raclette.
  • Dès que les joints de dilatation commencent à durcir, nettoyez la surface avec une éponge humide et passez un chiffon sec pour enlever les traces de mortier.
  • Attendez un ou deux jours pour nettoyer toute la surface.

Si vous envisagez de construire une structure dont la surface fait plus de 40m², n’oubliez donc pas de faire des joints de dilatation pour éviter qu’elle ne fissure.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire